Bientôt une Sculpture de Saint Jean Baptiste de Lasalle à Passy

sculptureAu terme d’une large consultation (1870 suffrages exprimés) et après avoir reçu longuement les trois sculpteurs candidats, le jury a retenu le projet de M. Benoît MERCIER. Son oeuvre sera installée en juillet 2016 et inaugurée à la rentrée

 

 

Publicités

Saint Yves, un ouvrage du Père Philippe Roche

stYvesSaint Yves, ami des pauvres et patron des juristes : une figure étonnamment moderne pour mettre en pratique concrètement l’Évangile

Ancien curé de Tréguier, le Père Philippe Roche vient de sortir un petit livre sur saint Yves. Celui-ci y est né, y a travaillé toute sa vie de prêtre, d’avocat et de juge, et y est enterré.

La recette servira à financer une partie de son œuvre pastorale au Brésil, dans une favela.

Il nous explique sa démarche ICI et sur Facebook.

Le prix est de 12 Euros (+ les frais postaux) – nous contacter via la page contact)

fr. Grégoire Plus – « Pérégrinations d’un cherchant-Dieu »

Sortie en pré-vente de l’essai du frère Grégoire Plus : « Pérégrinations d’un cherchant-Dieu », essai mêlant réflexion philosophique, historique, expérience vécue, poésie…

Ce sont les lecteurs qui financent l’édition du livre. En cas de succès de la souscription (50 acheteurs avant le 14 mars 2015), chaque souscripteur reçoit autant d’exemplaires que commandés. En cas d’échec, les souscripteurs sont intégralement remboursés.

15 euros, 142 pages, livré sans frais supplémentaire dans 3 mois, à commander sur http://www.bibliocratie.com/produit/peregrinations-dun-cherchant-dieu/

« Parti un mois à Cuba auprès d’un frère en mission, seul depuis 5 ans, je me suis retrouvé avec le handicap de ne pouvoir dialoguer. Je n’avais pas appris l’espagnol à l’école. Internet étant peu disponible, le téléphone n’en parlons pas, je me retrouvais vite comme enfermé dans une solitude nouvelle. Je me suis mis à écrire. Assez vite du reste. Je n’en avais pas le projet. C’était plus, je crois, pour pouvoir parler à quelqu’un. Un peu comme Robinson. Ce livre a été mon Vendredi…. Ce travail eu l’effet d’une catharsis. Ecrire m’a fait regarder autrement. C’est d’abord la vie qui m’a frappé : étonnante, foisonnante, pleine de ces détails sur lesquels on glisse si facilement. Et puis, des lectures, des travaux antérieurs sont revenus en surface. En fait, ils étaient là en attendant d’être utile. J’ai écrit sans rien construire. Les mots, les citations sont venus tout seul. Et enfin, j’ai expurgé certaines violences. Elles étaient là aussi. Cachées ou que je ne voulais voir. On dira peut-être que certaines critiques sont trop rapides. Ou trop dures. J’ai voulu les laisser telles quelles. Rien à faire des circonvolutions ou de faire un récital de lieux communs éculés. Tant pis si ça blesse. La vie n’est pas douce. Quand elle nous blesse, elle ne s’excuse pas. Et puis gentil ce n’est pas un métier. J’ai dit ce que je portais. Franco de port. Pour ne plus être spectateur du réel. Et puis après, peu importe mes critiques et mes analyses. Peu importe là où je pourrais avoir certains angles morts. Car derrière il y a davantage. Il fallait aussi ces critiques -qui sont d’abord une soif de quelque chose d’autre- pour m’ouvrir les yeux sur un autre réel. En allant au bout de mes expériences. Car derrière, il me semble qu’il y a encore de la lumière. Une autre. Riante. Joueuse. Qui nous attend.
Cuba, le 25.08.2014. »

fr Grégoire Plus

http://www.quecherchezvous.fr

Et aussi…
spectacle « du minuscule et de l’imprévisible« 
Prochaines soirées publiques : Espace Bremontier, Paris 17e, les 6 et 7 février à 20H30, le 8 février à 16h30 et Espace Bernanos, 9e, le 9 février à  20h30.